UN ECRIT çA CHANGE UNE VIE.. UNE VIE çA CHANGE LES ECRITS

Cet après-midi j'ai lu cet article de Francesca Borri "Lettre d'une pigiste perdue dans un enfer syrien". (merci à Shanaz H., btw). Une histoire à la fois émouvante et troublante, tellement bien racontée, je n'ose même plus compter le nombre de fois que j'ai lu et relu cet article (en une seule journée). Peut être, parce que je ne m'étais jamais dit qu'un journaliste pouvait écrire de manière si limpide et accessible à tous. Je l'ai classé dans ma liste d’articles à lire absolument (catégorie articles de l'année).

Extrait de l'article:  le lecteur veut comprendre pas seulement savoir.. Si j’avais réellement compris quelque chose à la guerre, je n’aurais pas essayé d’écrire sur les rebelles et les loyalistes... Parce que la seule histoire qui vaille d’être racontée en temps de guerre, c’est comment vivre sans peur. Tout peut basculer en une fraction de seconde. Si j’avais su cela, alors je n’aurais pas eu si peur d’aimer, d’oser, dans ma vie ; au lieu d’être ici, maintenant, recroquevillée dans l’obscurité et la puanteur, en regrettant désespérément tout ce que je n’ai pas fait, tout ce que je n’ai pas dit. Vous qui demain serez encore en vie, qu’attendez-vous ? Pourquoi hésitez-vous à aimer ? Vous qui avez tout, pourquoi avez-vous si peur ?"

Vous trouverez l'article complet à cette adresse: lettre d'une pigiste perdue dans un enfer syrien ....