LA RENTREE TIMIDE MAIS EFFECTIVE !

La rentrée des classes est timidement effective mais les embouteillages ont repris de plus belle ! Les élèves sont peu nombreux à la gare de woro-woro (comprenez-les, tous les kakis ne sont pas encore cousus sur mesure et  il reste à rajouter les dernières phases vestimentaires sur les fameux bleu et blanc), une chose est sure la semaine prochaine, il faudra se lever super tôt, parce que le rang sera digne de celui d'une rentrée effective !

Ce soir donc rentrant tranquillement à la maison, assise dans le woro-woro (comme la patronne assise derrière, avec son chauffeur pour la conduire, à la différence que la voiture est bien jaune et tout le monde sait qu'il s'agit un taxi communal, tchiip), une femme arrête le véhicule au niveau du lycée technique et monte.

Elle reprend ensuite : "chauffeur j'ai 250 frs je descends au carrefour ADAMA SANOGO".
Le chauffeur: "madame c'est 300 frcs"
La Dame: "mais moi j'ai 250 frcs oh"
Le chauffeur: "madame c'est 300 frcs qui est le prix, 250 ça m'arrange pas" 
La Dame: "attends donc tu vas me faire descendre à cause de 50 frcs quoi?  ahhh toi aussi.."
Le chauffeur: "ah donc toi même tu sais que tu n'as pas 50 frcs et puis tu es montée? madame pardon à l'heure là c'est la rentrée , il y'a embouteillage, faut pas me faire bavarder beaucoup, il ne faut pas t'amuser avec mon salaire comme ça , si tu n'as pas 300 frcs il faut descendre"  

"No pitié in business", la dame s'exécute donc et descend du véhicule (djaa la vengeance du 16 Septembre à commencé en douceur , comme ça loool)

Aux environs du carrefour Duncan (au deux-plateaux), une autre dame arrête le véhicule: "chef , je vais aux Caféiers 5 là "
Le chauffeur: " ahhhh madameeeee ! "
La Dame: " ayiii ya quoi chauffeur? j'ai fait ou dit quoi?" 
Le chauffeur: " non toi même il faut voir à l'heure là (18h00) Caféiers 5, je vais aller faire quoi là bas? toi aussi hein !
La Dame: " ayiii mais est ce que c'est palabre? si tu vas pas là bas tu n'as qu'à me dire je ne vais pas là bas c'est tout ! "  
Le chauffeur: " bon il faut tirer ton cou tu vas regarder devant, tu vois embouteillage là non? madame je vais pas là bas, vous les gens d'angré là souvent vous faites exprès d'habiter où il y'a toujours beaucoup embouteillage " (je n'ai pas vraiment compris ce qu'il voulait dire par là mais je me suis bien marrée en tout cas, vous les gens d'angré là vous aimez habiter loin loin façon loool )


Rdv la semaine prochaine pour un nouveau point sur la rentrée des classes en Cote d'ivoire, vécue depuis la banquette des transports en commun !